N-31
Tenez vous informés des publications de nouveaux articles grâce au RSS
RSS

"Amélioration technique" du site de Pole Emploi

un changement d'apparence minime, mais avec un impact politique énorme

Parution : Lecture : 3 minutes + 1 note

Voici une des nombreuses "améliorations techniques" de l'interface d'actualisation Pôle Emploi visant à faire artificiellement passer les allocataires en catégorie B, voir de les radier.

Capture d'écran : Liste de vos activités connues de Pôle emploi. Vous devez compléter cette activité avant de passer à l'étape suivante: Nom de l'entreprise manquant, vous avez travaillé à compléter pour un montant à compléter
Nouvelle interface d'actualisation Pôle Emploi : étape 1.
Capture d'écran : Modification d'une activité connue. Erreur sur le champs Heures travaillées :  Vous devez préciser un nombre d’heures valide supérieur à 0 (sans virgule).
Nouvelle interface d'actualisation Pôle Emploi : étape 2.

Merci Pole Emploi pour la fausse déclaration obligatoire1.

Quand on vous dit que le développement informatique est politique.

Ici, c'est juste un petit changement de règle de validation d'un champ sur le formulaire d'actualisation : toute personne ayant une microentreprise doit y inscrire un nombre d'heures supérieur à zéro.

Lors de mon inscription, j'ai personnellement tout fait pour éviter de faire ce type de fausse déclaration. C'est impossible ! Le simple fait de posséder une microentreprise, même inactive, impose de remplir ce champ.

Il faut savoir que quand on crée une entreprise individuelle, le numéro SIRET vous est attribué à vie. On peut fermer l'entreprise pour un temps, mais c'est une tannée et la rouvrir prend un temps considérable. Beaucoup la garde donc toujours ouverte "au cas où".

Voici un exemple de couverture de ce sujet, servile mais pas trop :

« En incluant l'activité réduite (catégories B et C de Pôle emploi), le nombre de demandeurs d'emploi n'a cependant baissé que de 0,8% (-5,1% sur un an) ce trimestre à 5,394 millions.

Cet effet marqué ce trimestre de "vases communicants" entre les catégories A d'un côté et B et de C de l'autre s'explique en partie, selon Pôle emploi, par une amélioration de la procédure d'actualisation en fin de mois intervenue au cours de 2022.

Cette évolution technique "conduirait à une diminution cumulée de 105.000 demandeurs d'emploi en catégorie A entre janvier et novembre 2022, en augmentant le nombre de demandeurs d'emploi en catégories B et C de 90.000 et les sorties de 15.000", selon l'établissement public. »

lacroix.com : Le chômage a reculé nettement en 2022 avec un bon dernier trimestre

Une "amélioration technique" 😂 Moi j'appellerais plutôt ça un dark pattern ou une manipulation des chiffres, mais bon ...

Évidemment, il ne s'agit pas de la seule "amélioration technique" apportée.

On peut par exemple citer cet autre exemple de dark pattern, donné par Sale_Gosse sur Twitter :

Capture d'écran : souhaitez vous rester inscrit à Pôle Emploi (oui/non)
« _Voila comment des gens se retrouvent radiés, on t'incite à valider ton actualisation alors que tu n'as pas encore coché que tu souhaites rester inscrit ! lol_

Pour conclure, sachez que cela cache un encore plus énorme scandale qu'il n'y parait a priori. Tenez-vous bien, c'est vicieux :

  1. Fin 2022, le gouvernement dépose une nouvelle réforme du chômage. Cette réforme inclue notamment d'indexer les durées d’indemnisation sur ... le taux du chômage selon le BIT.

    Or, ce taux n'inclus que les personnes qui « n’ont pas travaillé, ne serait-ce qu’une heure, au cours de la semaine de référence ».

    Précision : parler de "taux de chômage au sens du BIT" dans notre pays est foireux, étant donné qu'on n'a pas de chiffres hebdo fiables. Pour être précis, on pourrait parler de catégorie A et B (mensuel). Ils entretiennent volontairement la confusion.

  2. Au MÊME MOMENT, est mis en place une "amélioration technique" de l'interface d'actualisation de pole-emploi.fr.

    La nouvelle interface impose de nouveaux champs pour toute activité potentielle connue de Pôle Emploi.

    Nouveaux champs qui inclure ce fameux "nombre d'heures travaillées" qui impose d'inscrire au moins une heure. Si vous avez travaillé 0 heures sur la moindre de ces activités, vous ne pouvez pas vous actualiser. Les conseillers vous imposent donc de faire une fausse déclaration.

  3. Résultat : on peut dès ce trimestre constater une nette baisse du "taux de chômage selon le BIT". Avec cette réforme, les durées d'allocations baisseront donc automatiquement. Entre autres choses.

    Si ce n'était pas si injuste et perfide, je serais presque impressionné !

Un·e privé·e d'emploi avec une entreprise individuelle, même inactive, passe ainsi de fait de la catégorie A à la catégorie B. Et comme les médias ne s’intéressent qu'à la catégorie A ...

Et ça fait également sortir ces personnes des chiffres de l'INSEE, qui utilise la définition du "taux de chômage" donnée par le BIT.

Il serait intéressant de voir le taux de pauvreté, ou la part de CDD, indés et intérimaires. Mais comme eux sont faits correctement, ça prend du temps.

Après avoir regardé un tas de chiffres dans tous les sens (INSEE, DARES, Observatoire des inégalités, etc.), je n'arrive toujours pas à déterminer un taux de mal emploi fiable, car les catégories sont largement faussées. Mais je ne désespère pas ...


  1. Voir également le tweet de Yann Gaudin :

    « Au 4ème trimestre 2022, la catégorie B des inscrits à Pôle emploi (de 1h à 78h de travail déclaré dans le mois) a atteint un record : 815 900 personnes.

    Or Pôle emploi demande aux chômeurs-entrepreneurs qui font 0€ de chiffre d'affaires de déclarer... 1h de travail. Et hop !

    Cet usage de Pôle emploi permet de faire sortir artificiellement des chômeurs de la catégorie A, mais c'est aussi une contrainte de fausse déclaration. Quand on fait 0 € de chiffre d'affaires, par exemple parce que l'entreprise est en veille, on devrait déclarer 0 h de travail. » ↩︎

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

Participez à la conversation